Est-il encore temps de penser l'évaluation ? C'est ce que fait Gérard de Vecchi, maitre de conférences en sciences de l'éducation, dans "Evaluer sans dévaluer" (Hachette 2011). L'ouvrage reprend ce qu'on sait des dégâts psychologiques des évaluations et des errances de la docimologie. Pour autant il n'écarte pas la nécessité d'évaluer. Mais il rappelle qu'elle est un acte pédagogique important.

 

Et il invite à évaluer autrement que par des notes, à évaluer des compétences,  à utiliser intelligemment les corrections. Il se penche aussi sur l'évaluation des enseignants. L'ouvrage s'accompagne de fiches pratiques facilement adaptables. Il mêle ainsi une réelle réflexion à des outils pratiques : une combinaison qui nous invite à l'action dès la rentrée. "Dans notre évaluation il y a trop d'évaluations et pas assez de valeurs" conclue G de Vecchi. L'été nous offre l'occasion de donner toute sa valeur à l'évaluation et à en faire un instrument au service de la réussite. Un sacré enjeu !

 

 

 

De