L'école en danger: FILM

LA FAISABILITE POLITIQUE DE L'AJUSTEMENT (part1 & 2)

"Ce petit film est un vrai bijou! Et une des citations à la fin (elles sont toutes excellentes) me rappelle vaguement quelque chose:

"Cela se fait au coup par coup dans une école mais non dans l'établissement voisin, de telle sorte que l'on évite un mécontentement général de la population..."

Donc on ferme une classe à Mallinjoud, on fait semblant d'en ouvrir une au bois des Chères, jusqu'à ce qu'un ou deux ans plus tard on referme celle du Bois des Chères...Voilà ce qu'il faudrait envoyer à Mme Casanova (inspectrice de Bonneville)"

Patrick, adhérent de l'ADEP. 

 et voilà la deuxième partie... 

 

 

 "Lorsque Xavier DARCOS, ministre de l'éducation nationale, annonce la mise en place des heures de soutien, suite à la suppression du samedi matin, c’est pour « ceux qui en ont le plus besoin, ces 15 % d’élèves qui sont en grande difficulté… ». On connaît la suite : la suppression programmée de 3000 postes de RASED (Réseaux d’Aides Spécialisées aux Enfants en Difficulté)…

Sans parler des autres réformes en cours ou à venir... Mais tout ne se joue pas ici… Selon Eddy KHALDI, auteur avec Muriel FITOUSSI, d’un ouvrage « Main basse sur l’école publique », la lente casse de l’école est programmée depuis un certain temps…

Ils se sont penchés sur la généalogie des idées qui marquent ce gouvernement, en matière d'éducation nationale. Celles-ci vont puiser dans un vivier idéologiquement marqué, qui emprunte aussi bien au Club de l'Horloge (extrême-droite) qu'à l'Opus Dei.

Pour en arriver à la conclusion suivante : une marchandisation rampante devenue aujourd’hui franchement galopante…

OUI, Darcos veut et peut démanteler l'école publique…

Un film de 22 minutes qui fait le point sur les récentes mobilisations d’octobre, à la lumière des révélations d’Eddy KHALDI... "

Un film fait par des parents d’élèves pour les parents d’élèves et les enseignants…