à La Roche sur Foron, une réunion a eu lieu le 20 novembre 2013.

A La Roche sur Foron, une réunion a eu lieu le 20 novembre 2013.


A La Roche sur Foron, une réunion a eu lieu le 20 novembre 2013, à l'initiative de la mairie, à propos de la mise en place des nouveaux temps scolaires.

Cette réunion s'est tenue pour au moins trois raisons: parce que des parents ont souhaité disposer d'informations qu'ils estiment ne pas avoir, (et c'est vrai), parce que les élections sont proches et que le maire a compris qu'une campagne ça se gagne en réunissant des gens, (sommes-nous taquins?) et parce les élus de la commune sont un peu plus au courant et un peu plus volontaristes sur cette réforme que leurs collègues de la communauté de commune, (là nous sommes objectifs).

L'Inspecteur de l'Education Nationale a confirmé l'élargissement du cadre sur le département, avec la possibilité de différencier les après-midi, (voir sur notre site en page d'accueil), tout en précisant qu'il fallait un vrai projet qui pouvait toutefois être refusé par le DASEN... Mais comme nous avons tenu à le souligner, il s'agit déjà d'un sacré changement obtenu par les pressions diverses et variées de divers lieux et collectifs.

Les élus ont expliqué le rôle primordial selon eux du comité de pilotage, dont les propositions serviront de base de réflexion au conseil municipal.

Les questions soulevées ont été à la fois des questions de principes et de valeurs et des points d'organisation concrète.

  • De principe: de nombreuses voix ont demandé la gratuité des activités et des activités de qualité. Un membre du groupe des parents a insisté avec raison sur ces deux points.
  • Des points concrets: le fait que l'école soit calée le mercredi et non le samedi, qu'elle se termine à 11h30 selon le schéma proposé par une directrice est plutôt retenu par le comité de pilotage, le fait que la collectivité ne mette rien en place le mercredi, (ni garderie ni cantine)... complique passablement l'organisation de certains parents.
Il y a eu un engagement - que vaut-il ? - en tout cas un engagement public à ce que tous les enfants puissent avoir accès à ces nouvelles activités, (reste à interpréter cela... ). Sur la volonté de mettre en place des activités "de qualité", on peut parier sur une certaine sincérité des élus... jusqu'au moment ou il faudra regarder les coûts ?

Les discussions se sont régulièrement heurtées à l'inadéquation du mercredi matin contre le samedi matin. Rappelons là que la Communauté de Commune a pesé de tout son poids dans le sens de cette mauvaise décision.

Nous avons posé la question du fonctionnement du "comité de pilotage", instance qui comprend 42 personnes invitées à cette heure... Il nous semblerait judicieux qu'un travail puisse se faire en amont par un groupe technique beaucoup plus restreint.