Réforme des temps éducatifs

Nous allons peu à peu nourrir cette catégorie avec des éléments d'information: construction des projets sur le territoire rochois, lieux qui demandent un aménagement différent, recensement d'expériences intéressantes...

Les positions que défend L'ADEP sont entre autres... :

  1. Une préférence pour le samedi car cela permettrait :
    1. de respecter au mieux le rythme des enfants, en évitant ce qui se passe dans bien des familles: des enfants qui se couchent très (très!) tard ET le vendredi ET le samedi, revenant exténués le lundi, qui est une journée quasi-perdue, parfois!
    2. de faciliter les rencontres des parents avec les enseignants y compris pour les parents séparés
    3. de conserver les activités extra-scolaires du mercredi matin.
  2. Concernant la durée de la pause méridienne, cela dépend du contenu. La pause doit aussi permettre des temps ET des espaces de repos
  3. Il est important d'avoir des temps d'activités péri-éducatives rallongés. Autrement dit, il faut éviter de partager/saucissonner le temps en périodes saccadées dépourvues de sens. Avec des activités qualitatives et assurer une égalité de traitement entre tous les enfants.
  4. Une organisation et un projet pour tous, gratuits et de qualité
  5. Idéalement une organisation avec des matinées rallongées pour bénéficier des temps d'attention maximale des enfants, avec des après-midis allégées, voire libérées d'activités scolaires pour un ou deux d'entre eux. Les après-midi ainsi allégés permettraient aux enseignants de travailler ensemble, de préparer des activités inter-classes, de réfléchir au projet pédagogique... dans un temps reconnu
  6. Une véritable reconnaissance réciproque des activités scolaires et non scolaires en un tout "éducatif". Ceci implique la reconnaissance des professionnels qui mènent ces activités

Pour terminer, citons J.Roucou, président de Prisme, qui dit: « Nous en sommes au stade où l’on veut être coauteur de ter­ri­toire, où le Pôle éducation a rem­placé le service Affaires sco­laires ».