frilosité

Pierre Frackowiak interdit d'école !

Pierre Frackowiak Interdit d’aller à l’école !


"J’étais donc invité par l’ADEP ce vendredi à La Roche sur Foron. Les organisateurs avaient prévu une rencontre privée avec les responsables départementaux des syndicats d’enseignants, des parents d’élèves, des mouvements d’éducation populaire, et une conférence publique avec débat sur le thème des savoirs scolaires : qu’apprend l’enfant à l’école et pourquoi ?
Ces deux initiatives ont eu un succès largement évoqué dans les médias et sur les sites internet.
Sachant que je m’intéresse beaucoup à la place du numérique dans l’école du futur, ils avaient proposé de me faire rencontrer une classe Twitter, les élèves, l’enseignante concernée, pour valoriser l’innovation et contribuer à la réflexion collective. L’enseignante a donc sollicité l’autorisation de l’inspectrice de l’Education Nationale du territoire dans les formes habituel
les. Résultat : la classe Twitter a été suspendue au nom de critères qu’aucun autre responsable en France n’a utilisés et ma visite a été interdite, jugée inopportune.

Le directeur académique sollicité à son tour par l’ADEP a donné par retour une réponse succulente : j’aurais du demander moi-même l’autorisation de venir dans la classe… à lui et non à l’IEN qui n’avait d’ailleurs pas fait mention du directeur académique pour interdire ma visite. Qu’un DASEN considère qu’un militant pédagogique comme moi, qui a été 30 ans inspecteur, ne connaît pas les usages et les textes officiels, est quand même un peu fort !

On a vraiment l’impression que pour certains hiérarques, il n’y a pas eu d’alternance, pas d’annonce de la refondation… On isole l’école. On continue comme avant en renforçant même la fermeture de la pyramide et le conservatisme du mammouth. De quoi a-t-on peur ?
Les syndicats d’enseignants me disent unanimement, avec un sentiment d’impuissance, qu’ils ne sont pas étonnés.

Gag : dans le même temps où l’école publique me ferme ses portes blindées, les chefs d’établissements privés de Normandie m’invitent à faire une conférence sur l’école du futur, l’institut pédagogique de l’Université catholique de Paris, m’invite à parler des leviers pour changer l’école… Où est l’erreur ?
La refondation est déjà condamnée ou sabotée par un certain nombre de ses petits chefs. Il est évident que cette information sera largement diffusée avec l’espoir d’un réel changement d’ère."     Pierre Frackowiac
frackoecole.jpg