Francas

Oui, la réforme des rythmes éducatifs constitue une opportunité pour l'éducation

OUILA REFORME DES RYTHMES EDU­CATIFS constitue une oppor­tunité pour l’éducation

In Les Francas l’éducation en mou­vement ! - Com­mu­niqué de presse du 31 janvier 2013

Alors que le décret modi­fiant l’organisation du temps sco­laire dans les écoles mater­nelles et élémen­taires est paru, la Fédé­ration nationale des Francas voit dans cette mesure et dans le projet de loi pour la Refon­dation de l’école de la Répu­blique une oppor­tunité pour favo­riser la com­plé­men­tarité éducative et amé­liorer la qualité de l’action éducative.

Com­plé­men­tarité des temps éducatifs entre temps sco­laire et temps non sco­laire, qui offre aux enfants l’opportunité d’une diversité de situa­tions d’apprentissage et d’acquisition de com­pé­tences.


Com­plé­men­tarité des espaces éducatifs entre l’école et les espaces de loisirs éducatifs, artis­tiques, culturels ou sportifs du ter­ri­toire. Le centre de loisirs (accueil col­lectif de mineurs sans héber­gement), qui est à la fois la structure éducative la plus fré­quentée après l’école et une ins­ti­tution du temps libre reconnue sur tous les ter­ri­toires, peut alors constituer un espace pivot à même de favo­riser la conti­nuité et la cohé­rence éducative sur le ter­ri­toire de vie des enfants.


Com­plé­men­tarité enfin des acteurs éducatifs. La réforme des rythmes doit per­mettre de mul­ti­plier pour les enfants dans la semaine et durant la journée les occa­sions et les situa­tions d’apprentissage, mais aussi de créer des temps d’éducation par­tagés entre les ensei­gnants, les ani­ma­teurs muni­cipaux et asso­ciatifs, les parents. Elle encourage en effet à arti­culer des champs de com­pé­tences pro­fes­sion­nelles trop souvent cloi­sonnés au profit de temps d’éducation par­tagés favo­rables à la coédu­cation des enfants.


La Fédé­ration nationale des Francas invite à se saisir du cadre des Projets éducatifs ter­ri­to­riaux ins­crits dans la loi pour croiser les regards afin de construire ter­ri­to­ria­lement la meilleure mise en cohé­rence des temps, des espaces et des acteurs éducatifs. Elle incite également à impulser ter­ri­to­ria­lement des débats citoyens sur l’éducation asso­ciant l’ensemble des acteurs éducatifs, ensei­gnants, ani­ma­teurs, parents, asso­cia­tions, élus locaux…


Après avoir contribué acti­vement à la concer­tation sur la Refon­dation de l’école de la Répu­blique, la Fédé­ration nationale des Francas s’engage dans un pro­gramme d’action pour accom­pagner la mise en oeuvre opé­ra­tion­nelle des réformes éduca­tives en cours sur le ter­ri­toire. Elle mobilise pour cela son réseau asso­ciatif, son expertise, son énergie mili­tante.


Les 5ème Ren­contres des Projets éducatifs locaux, qu’elle organise à Brest les 5 et 6 novembre 2013, consti­tueront un rendez-vous incon­tour­nable pour l’ensemble des acteurs éducatifs concernés.


Contact presse : Sylvie Rab, attachée auprès de la Délé­gation générale 06 74 98 78 35 srab@francas.asso.fr

www.francas.asso.fr