candidat libre

Le bilan "commercial" de la rentrée de l'enseignement catholique en Haute Savoie

imageecoleprivee.jpg

Chaque année, l'enseignement privé confessionnel tient un discours volontairement trompeur.


Dans une logique commerciale de promotion de ses activités, le responsable départemental de l'enseignement catholique s'appuie ainsi sur des données apparemment  irréfutables mais parfaitement partielles et partiales.


Il est parfaitement scandaleux et choquant de lire Paul Garcin, responsable de l'enseignement catholique de Haute-Savoie affirmer que «les résultats ultra-flatteurs (brevet, bac...), s'expliquent uniquement par un consensus pour travailler autrement". En effet ces résultats s'expliquent en premier lieu par une politique d'écrémage qui exclut les élèves les plus faibles des écoles privées... Sur une cohorte de 100 élèves entrant dans un lycée en seconde, beaucoup seront exclus avant le bac! Cela va loin puisque, au moment des examens, les élèves restant dont il est pressenti qui'ils pourraient échouer sont priés de se présenter en candidats libres, afin de ne pas entrer dans les statistiques de l'établissement !


Au total en effet les résultats sont tirés à la hausse, mais à quel prix!

Au moins les responsables de l'enseignement catholique pourraient-ils avoir la décence de relativiser leurs résultats...