Deux années sans notes

Deux années sans notes.

Article de C .Guerrieri ,professeur de Lettres Modernes agrégée. Personne-ressource de l'Académie de Nice .

Cela faisait longtemps que je m'interrogeais sur la note.
Pourtant, si on excepte les maths et la physique, où j'avais invariablement 3/20 de moyenne, les notes que j'avais en tant qu'élève ne m'ont jamais traumatisée.
Non, c'était plutôt une réflexion de prof TZR, passée par la SEGPA d'un quartier dit difficile, puis par le lycée de centre ville ultra prestigieux, sans compter les innombrables établissements lambda. Où, à chaque fois, je voyais qu'il y avait un truc qui n'allait pas.
De rencontres en rencontres, de livres en livres, un jour j'ai bien fini par me dire qu'il y avait quelque chose de pourri au royaume de la note. Alors, timidement, et sans trop y croire au début, juste pour voir, j'ai commencé à enlever des notes et à évaluer, comme on dit, par compétences (le mot magique hyper à la mode et qu'on emploie à toutes les sauces).
Puis, en 2013, je me suis enfin lancée sur du "sans note" complet. Voici le bilan de ces deux années.

Avertissement: ce bilan n'est que le compte-rendu candide d'une expérimentation et ne prétend pas être
plus.

http://linkis.com/guerrieri.weebly.com/1qrAW