Choukri Ben Ayed évoque les inégalités scolaires, la carte scolaire...

La vidéo est longue mais agréable à regarder...

http://www.gabrielperi.fr/spip.php?page=video&lang=fr&id_document=815&id_article=1103

Séance du mardi 1er juin 2010, avec Choukri Ben Ayed, (Sociologue de l’éducation, Chercheur au GRESCO et Professeur à l'Université de Limoges, ), auteur des livres : Le nouvel ordre éducatif local. Mixité, disparités luttes locales, PUF, 2009 ; Carte scolaire et marché scolaire, éd. Temps / FSU, 2009.

Selon les dérégulateurs de la carte scolaire, l’école souffrirait surtout du manque de performance intrinsèque des équipes enseignantes (indépendamment des politiques de (non)-formation, etc.) et/ou d’une dépendance du “contexte” des établissements scolaires (avec des discours ethnicisés et fatalistes sur les enfants de pauvres). L’institution se dédouane ainsi de sa responsabilité à remédier aux inégalités de réussite entre classes sociales, en renvoyant le problème aux familles, considérées comme des publics sur un marché, à qui il revient de produire de la mixité sociale tout en étant incitées à chercher à scolariser chacun son enfant dans un établissement à l’abri d’un environnement défavorable.

Masquage du politique, accréditation d’une lecture ethnicisée de la société, solutions individuelles… ces idées latentes diffusent bien au-delà des promoteurs des réformes en cours. D’où la nécessité d’un chantier de travail pour une alternative.