Ce que nous sommes, ce que nous tentons de faire...

L'ADEP est née en 2008-2009, dans un contexte qui nous semblait particulièrement hostile à l'école publique telle que nous l'imaginons et la rêvons.

  • Dès l'origine, nous avons souhaité regrouper parents, enseignants, amis de l'école comme les DDEN. L'idée est de croiser les regards, de créer une relation de confiance et de bienveillance.
  • Une seconde idée force est de mettre la question éducative au coeur de la place publique, devant les écoles, sur la place de la mairie... Rencontres, distributions de bulletins, cafés-discussions...
  • Une troisième idée est de nourrir les engagements et les réflexions locales d'éclairages plus généraux, avec la participation à des colloques et la venue de sociologues, de pédagogues...

Alors quelle école rêvons-nous ?

Nous ne défendons pas "n'importe quelle école publique"! L'école que nous avons envie de voir exister ou émerger est une école de l'émancipation, école démocratique, ouverte et innovante.

De fait, ce que nous combattons est le modèle de la compétition et de la comparaison permanente, le modèle de l'entre-soi...

Soutenez-nous :

L'ADEP: une expérience différente?

Il est passionnant de voir évoluer les personnes qui adhèrent à l'ADEP et plus particulièrement celles qui sont au Conseil d'Administration: on voit les gens prendre de l'ampleur, de la hauteur de vue, "grandir" et tracer leur voie au coeur d'un projet qui ne cesse d'être enrichi.

 

 

(Extrait de l'article du Café Pédagogique du 19 mai 2017)

Jean-Michel Blanquer est tout sauf un homme nouveau ou un simple technicien de l'éducation.  C'est une figure très connue qui revient rue de Grenelle où il a fait carrière pendant 6 ans dans des cabinets de droite, particulièrement ceux de Robien et Chatel. Il revient avec un entourage qui était également au cabinet de Luc Chatel.  Avec la nomination de Jean Michel Blanquer rue de Grenelle, les émigrés de la Sarkozie sont de retour.

La suite ici : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/05/18052017Article636306889214179524.aspx

 

 

Extrait du blog de Claude Lelièvre : "J-M Blanquer ministre: «la société civile a bon dos»! (et un choix "petit bras")

On pourrait dire, au contraire, qu'il s'agit d'un membre éminent de la «technostructure» et d'un choix «petit bras» du président de la République Emmanuel Macron dans le domaine de la politique scolaire.

La suite ici : https://blogs.mediapart.fr/claude-lelievre/blog/180517/j-m-blanquer-ministre-la-societe-civile-bon-dos